Quand Facebook détrône Google

On ne peut plus le nier: les réseaux sociaux sont désormais de véritables canaux d’information. Le grand public avait pu découvrir les prémices de cette évolution grâce à l’expérience « Huis clos sur le net », au début du mois de février, et pourtant, la situation a déjà changé. Elle avait déjà évolué bien auparavant… Seuls quelques journalistes chevronnés de la presse écrite osaient remettre en cause le nouveau statut de ces sites internet.

Facebook vs Google
Crédit: Apcmag.com

Une récente étude de Hitwise change pourtant la donne. Celle-ci a analysé le trafic de différents médias de la toile et plus précisément, celui venant de Facebook et de Google News, le site de Google qui référence différentes nouvelles et articles de la presse électronique. Et depuis un an, la tendance confirme que le public est beaucoup plus attentifs aux news via son réseau social préféré, Facebook, que via Google News. Près de 5% des visiteurs des sites analysés sont issus du réseau social alors que moins de 1,5% du public utilise encore le site de référencement pour accéder aux articles de la toile.

On remarque également un changement au niveau des sites visités. Si les adeptes de Facebook préfèrent les sites des chaînes télévisées (CNN, MSNBC et Fox News trustent les 2e, 4e et 6e places des portails les plus visités derrière The Weather Channel), la presse écrite est privilégiée par les utilisateurs de Google News (New York Times, Wall Street Journal et Washington Post sur le podium). Fait étonnant: 7e du classement des sites les plus visités via Facebook, on retrouve… Google News!

Ces statistiques, proposées par Hitwise, confirme le comportement des internautes vis-à-vis de l’information: ils veulent des nouvelles rapides, concises… Ils restent dans un schéma audiovisuel, devant l’écran. Ils ne veulent pas s’embêter à lire des tartines sur un sujet, ils savent que la presse écrite est faite pour cela.  Ils préfèrent également des « soft news », soit des nouvelles plus légères qui ne mangent pas de pain (comme le confirme le classement des chaînes météo et des sites people dans le classement de Facebook). Est-ce que cela est rassurant? L’enquête ne permet pas non plus d’offrir un constat alarmiste. Certes, les internautes préfèrent Facebook aux sites de référencements mais il ne faut pas oublier que ce réseau social est désormais un canal d’informations à part entière. Il permet de véhiculer des nouvelles. Aux internautes de pouvoir s’en servir à bon escient…

Publicités

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s