Bulthaup, le concept qui me redonne envie d’aller au restaurant

J’ai du mal avec les restaurants. Du moins, les restaurants plus huppés qui proposent des menus à plus de 30-40€. Peut-être car je suis encore jeune mais les seuls plats que j’ai pu déguster dans ces établissements ne m’ont pas forcément convaincu, pas plus que l’ambiance générale. Je préfère même aller manger vite fait un bol de soupe de nouilles au Bon Bol, près de la Bourse à Bruxelles, pour 10€ plutôt que profiter d’un plat plus cher mais pas forcément nourrissant et meilleur. J’imagine que je ne choisis pas forcément les bons restaurants mais j’ai justement du mal à aller dans de nouveaux établissements. Il faut que je fasse confiance à 100% à la personne qui me conseille une nouvelle cuisine…

Comme mes beaux-parents, par exemple, qui m’ont proposé un soir un repas dans un restaurant particulier: Bulthaup à Sint-Stevens-Woluwe, près du ring de Bruxelles. Particulier car sur la chaussée de Louvain, on n’a pas forcément l’impression de voir un restaurant. Il s’agit en effet d’un show-room de cuisines équipées, le plus grand de la marque en Belgique. Et au milieu du rez-de-chaussée, de nombreuses tables, un comptoir blanc découvrant une cuisine ouverte moderne,… Tout pour donner une ambiance très « cosy », classe et moderne. Bon, ça ne suffit toutefois pas à me rassurer quant à la qualité du restaurant.

Un chef disponible

Mais, rapidement installé au comptoir, voilà que la sympathie et la bonhomie du chef Pierre Godart font surface et donnent déjà envie de rester une longue soirée devant ses fourneaux. Bon, il ne faut pas le déranger dès qu’il met la main à la pâte, nous concoctant des menus de très bon goût, mais entre les passages entre les fours et les frigos, il y a moyen de rigoler avec lui, de discuter sur ses recettes, d’évoquer ce fameux restaurant installé dans un show-room. Il paraît que c’est plutôt fréquent en France notamment, c’est pourtant la première fois que je découvre ce concept.

Bulthaup

Des plats uniques, préparés devant soi

Et niveau plats, il y a du choix avec des produits frais. Le menu (disponible en cliquant ici) va de 35€ à 70€ pour trois à sept services, ce qui vaut tout de même la peine vu la finesse des assiettes proposées. Magret de canard, risotto au homard, parmentier de queue de boeuf au foie gras… On est loin du bol de nouilles évidemment mais le prix vaut vraiment le plat proposé. Surtout si vous avez l’occasion de vous installer au comptoir pour découvrir les techniques du chef. Personnellement, c’est ce que j’attends dans un restaurant qui est coté 13/20 dans le dernier Gault et Millau: des plats que je ne mange pas autre part, fins et frais, préparés à la minute devant moi, sans des prix démesurés.

Bien entendu, je ne passe pas dans ce restaurant toutes les semaines pour me faire une bonne bouffe entre amis mais cette découverte vaut le détour et restera clairement mon établissement de prédilection si je dois inviter des amis ou des membres de ma famille dans un cadre plus classe. Il faut un bon budget pour cette soirée, cela en vaut tout de même la peine.

Et puis, le chef vous propose même de vous « surprendre » si vous le souhaitez en proposant des plats légèrement décalés par rapport à ce qui est proposé dans le menu basique. En outre, il est même possible d’apprendre à cuisiner en sa compagnie grâce à des formules proposées plutôt aux entreprises. Mais rien que le regarder devant ses fourneaux vous permettra déjà d’apprécier sa cuisine. Si je dois en tout cas conseiller un bon restaurant en région bruxelloise, je n’hésiterai pas à mener vers Bulthaup!

> Les notes du restaurant Bulthaup sur Trip Advisor et sur Yelp

Publicités