Découvrir le Japon en 10 étapes #2 – Les logements

Après avoir évoqué l’avion vers le Japon ainsi que les moyens de transport dans le pays, il est temps de découvrir comment se loger dans les grandes villes du Japon !

Pour l’occasion, nous avons cherché tout ce qui était possible comme logements. Pas question de se cantonner aux hôtels, vu les trajets que nous allions devoir réaliser en deux semaines. Cela s’annonçait coûteux. Une connaissance de RadioKawa m’a ainsi recommandé plusieurs logements dans lesquels il avait pu séjourner il y a trois mois de cela lors de son voyage au Japon, quasiment dans les mêmes villes que nous. Il a ainsi passé toutes ses nuits dans des locations airBNB et ne m’en a dit que du bien, me confirmant l’hospitalité japonaise. Après quelques discussions, nous avons donc décidé de faire de même pour la plupart des villes visitées.

Car sur Tokyo, le prix des chambres d’hôtel s’envolent très vite et il vous faut réserver dans la banlieue proche de la capitale si vous souhaitez obtenir une chambre à moins de 100€ la nuit, même si vous voyagez en période creuse. L’idée de loger dans un hôtel à Tokyo a donc rapidement volé en éclats au profit d’une solution moins coûteuse. Notre recherche de logements s’est donc concentrée sur airBNB. Et vu que les prix étaient bien plus bas, nous avons pris la décision de loger plutôt dans un quartier plus central de la capitale, non loin de l’appartement de Midori, une Japonaise que mes beaux-parents avaient accueilli comme étudiante d’échange voici huit ans. Cela nous faisait évidemment plaisir de la retrouver et malgré le fait qu’elle habite désormais dans un quartier chic, les prix proposés pour des chambres sur airBNB étaient tout de même attractifs.

À Azabu-juban, non loin de  la Tokyo Tower, nous avons ainsi pris une première chambre du 3 au 6 décembre pour 260 € et une deuxième du 13 au 18 décembre pour 384 €. Pour deux personnes, cela vaut clairement la peine. Chaque chambre proposait une cuisine, une salle de bains complète, du Wi-fi et un Pocket wi-fi (ces petits appareils qui vous donnent du wi-fi partout où vous vous trouvez, je vous en parlerai plus tard). Une belle affaire donc ! Malheureusement, nous n’avons jamais pu rencontrer les propriétaires de ces logements même si la plupart proposait un contact via l’application Line, une sorte de WhatsApp local, qui regroupe également Facebook, Skype et même carte de crédit…

chambre-tokyo-2

Les chambres étaient en tout cas parfaites pour notre voyage. Attention toutefois quand vous faites votre réservation à quelques détails importants. Regardez d’abord à la taille du lit : pour les Japonais, un grand lit peut très bien représenter un matelas de 140 cm voire 120 cm. Ce qui peut être assez serré si vous souhaitez dormir à deux… Faites attention aux détails sur le voisinage ou les heures durant lesquels il est interdit d’utiliser certains objets de la maison.  Car vous pouvez très vite être dérangé par un voisin plus bruyant ou des canalisations mal isolées. N’oubliez pas non plus de regarder si l’appartement est pour les fumeurs ou non.

Par contre, ne vous attendez pas à avoir forcément chaud en hiver ou froid en été dans ces appartements. Les Japonais ne connaissent que rarement le double vitrage et semblent éviter l’isolation. Du coup, la plupart des logements sont équipés de grandes stations d’air conditionné, que vous allez lancer à pleins tubes pour réchauffer ou refroidir la chambre, cela dépendra de la saison. À part ces quelques inconvénients, nous avons tout de même bien profité de ces logements, avec des lits confortables, des draps et coussins à disposition, une cuisine équipée à chaque reprise, et une salle de bains fonctionnelle (avec notamment cette fameuse douche qui ressemble à une pièce étanche en soi et qui vous donnera envie de réaliser la même architecture dans votre appartement une fois rentré en Europe).

toto-toilettes

Les fameuses toilettes Toto, on en reparlera…

Du côté de Kyoto, nous n’avons malheureusement pas trouvé de logement airBNB à notre goût ou moins onéreux qu’une chambre d’hôtel. La ville est plus traditionnelle et les hôtels restent nombreux, surtout aux abords du centre historique. Nous avons ainsi loger durant trois nuit à l’Urban Hôtel de Kyoto Nojo, pour 153,56 € (avec une nuit gratuite grâce à une carte de fidélité remplie sur le site Hotels.com, autant en profiter…). Des chambres petites mais bien agencées, avec en prime un petit-déjeuner extra, composé d’un buffet continental mixé avec des plats traditionnels japonais. Il faut s’habituer à manger du poisson et de la soupe miso dès le réveil mais cela nous a au moins permis de découvrir un petit-déjeuner plus local.

À Osaka, nous avons logé un peu plus à l’extérieur de la ville dans un logement airBNB dans le quartier de Higashinari. Pour trois nuits, du 9 au 12 décembre, nous avons payé 183 €. Mais il s’agit de la chambre qui nous a le moins plu. Non pas que ce séjour ait été désagréable, loin de là mais l’agencement de l’appartement et sa localisation ne nous ont pas forcément convaincus pour un prochain voyage dans le coin.

Direction Hiroshima, ensuite, pour une nuit. Nous avons logé dans l’hôtel Washington, situé en plein cœur de la ville, pour le prix de 89,84 €. Il s’agit de la chambre la plus chère de notre voyage mais il s’agissait avant tout d’un hôtel destiné aux businessmen avec des chambres bien plus petites, seulement destinées à dormir. Le petit-déjeuner était également composé de plats occidentaux et typiquement japonais. Et la situation de l’hôtel nous a permis de bien profiter de la seule soirée que nous passions à Hiroshima.

Nous sommes ensuite repartis sur Tokyo, pour la deuxième chambre airBNB louée dans le quartier d’Azabu-juban, non loin de Roppongi. La chambre était moins spacieuse que notre première réservation dans la capitale mais la propriétaire a été aux petits soins avec nous. Une belle surprise, donc, pour conclure ce voyage.

Nous nous en sommes donc bien sortis, au final, avec une facture de près de 530 € par personne pour quinze nuitées (avec une nuit gratuite grâce à Hotels.com, pour rappel). Nous étions donc bien loin de la facture initiale que nous imaginions en cas de réservations dans des hôtels. N’hésitez donc pas à fouiner et chercher la moindre promotion ! Même si cela vous prend plusieurs jours voire plusieurs semaines, vous serez bien contents au moment de faire le décompte final. En outre, regardez bien aux avis des autres utilisateurs sur airBNB ou même sur les hôtels que vous souhaitez réserver. Certaines critiques émises se sont en effet ressenties dans ce que nous avons vécu au Japon, mais dans l’ensemble, nous avons été ravis de l’accueil proposé dans chacun des établissements. À vous de réserver désormais !

À vendredi pour la suite de nos aventures japonaises !

> À suivre : les endroits à ne pas manquer à Tokyo (1) <

Publicités

2 réflexions sur “Découvrir le Japon en 10 étapes #2 – Les logements

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s