Découvrir le Japon en 10 étapes – #3 : les endroits à ne pas manquer à Tokyo (1)

Le Japon, nous voilà ! Nous avons parlé des transports au Japon et des logements afin de se reposer entre deux Shinkansen. Il est désormais temps d’évoquer le gros du voyage : nos découvertes de Tokyo à Tokyo durant ces deux semaines folles aux quatre coins du pays du Soleil Levant.

Débutons par la capitale, Tokyo, que nous avons pu découvrir durant nos trois premières et nos quatre dernières journées au Japon. Nous avons ainsi eu l’occasion de loger tout près de la célèbre Tokyo Tower, cette tour de fer de 332,6 mètres qui ressemble à une Tour Eiffel moderne, rouge et blanche. Cet édifice est d’ailleurs bien plus récent que celui de Paris : la construction s’est achevée en 1958, représentant le renouveau du Japon après les dramatiques pertes de la Seconde Guerre Mondiale. Et la tour se veut avant tout impressionnante par le contexte dans lequel elle a été conçue. Le Japon est en effet connu pour son activité sismique pour le moins intense, et la région de Tokyo connaît de nombreux tremblements de terre. Sans oublier le fait que le souffle d’Éole est particulièrement fort dans la baie de la capitale, en raison de la proximité avec l’océan Pacifique. Finalement, la tour a été érigée en près d’un an et propose une vue imprenable sur toute la capitale. Quand le ciel est clair et sans nuage, on peut même apercevoir au loin le Mont Fuji !

Malheureusement, nous y sommes allés de nuit (les journées sont courtes en hiver) et nous avons surtout profité de la superbe vue illuminée de la ville. Il est même possible de voir ce qui se passe en-dessous de nos pieds grâce à des fenêtres situées au sol à plusieurs endroits du premier observatoire de la tour. Une expérience impressionnante… Nous avons même pu découvrir un petit temple shinto, qui est le plus haut de Tokyo, situé à plus de 150 mètres de hauteur. Il permet d’obtenir des faveurs en amour ou en chance. Par contre, pas question d’aller monter tout cela à pied, nous avons préféré l’ascenseur…  Et la tour regorge de surprises : on a pu découvrir que la tour propose un énorme magasin de souvenirs au rez-de-chaussée ainsi qu’une sorte de mini-parc d’attractions dédié au manga One Piece (hyper populaire au Japon et en France) au premier étage. Rien que cela.

Pour notre première journée dans la capitale, le père de l’étudiante japonaise que mes beaux-parents avaient accueillis en 2008 nous a gracieusement offert de l’accompagner pour une visite de quelques coins typiques de la capitale. Pas question de visiter les endroits les plus engorgés de la ville, mais plutôt de profiter de coins plus discrets et tout aussi sublimes. C’est ainsi que nous avons découvert, au milieu des buildings du quartier de Chiyoda, le sanctuaire Hie-jinka. Un superbe temple shinto situé au sommet d’une colline et qu’on ne devinerait même pas en grimpant les escalators menant à ce sanctuaire. Au milieu des cerisiers qui tremblent encore des premiers frimas de l’hiver, on découvre un bâtiment imposant rouge et vert, entre des statues de pierre de singes. Quand on découvre un tel temple pour débuter notre voyage, on est tout simplement estomaqué. Le calme, le caractère solennel de ce sanctuaire, la grandeur de l’infrastructure… Et ces personnes qui viennent se recueillir ou qui viennent avec leurs enfants pour une cérémonie particulière. On a ainsi pu voir des petites filles de 3 et 7 ans en habit traditionnel, avant une cérémonie particulière leur étant destinée. Émouvant.

C’est également à cet endroit que nous avons pu découvrir comment les Japonais adeptes du shintoïsme rendent hommage et prient dans ces temples particuliers. Nous avons également eu droit à un cours sur les gri-gris et autres porte-bonheurs que les Japonais achètent dans ce type de sanctuaires. Notamment des petits singes de couleur que nous pouvions acheter pour quelques yens. Chaque couleur de ces singes a en fait une signification et permet par exemple d’apporter la chance, de protéger d’un accident de la route, d’aider en amour, d’avoir un mariage heureux, d’avoir un bébé dans l’année…

Direction Ginza, ensuite, où nous avons déguster des tempuras, ces fameuses fritures japonaises de légumes, de poissons ou de fruits de mer. Dans le restaurant Ginza Tenkuni, qui réalise ces spécialités depuis 1885, difficile de ne pas succomber. Certes, le prix est élevé par rapport à la moyenne dans la capitale, mais les tempuras sont parfaitement croquants et ne tombent pas en morceaux dans votre bouillon. Vous pouvez en plus disposer d’un menu en anglais, et les serveurs n’ont aucun problème à vous comprendre.

20161204_030438263_ios

Après une surprise de la part de la famille japonaise (je vous en reparlerai…), nous avons été poussés vers un célèbre onsen de Tokyo. Un onsen ? Il s’agit en fait de bains publics réalisés autour de sources thermales naturelles, que les Japonais adorent. Ava et moi avons donc été emmenés au Tokyo Odaiba Oedo Onsen Monogatari, un énorme complexe dans lequel vous trouverez même… un espace pour les chiens ! On verra ça une autre fois… En attendant, nous avons plutôt découvert les habitudes japonaises. Car au pays du Soleil Levant, il faut être nu dans ces onsen, avec toutefois une séparation entre les sexes. Et avant de profiter des bains chauds ou du sauna, il faut se laver le corps tout entier dans des espaces prévus à cet effet, avec douche, miroir et tabouret. Et si vous commencez à transpirer dans les bains chauds, il est temps pour vous de sortir. Bref, c’est étonnant et surtout, comme vous êtes étranger, les regards se posent souvent sur vous. Un peu perturbant.

En-dehors de ces bains, vous pouvez vous balader également dans une zone mixte et « habillée » (juste vos sous-vêtements et un peignoir), dans laquelle vous pouvez manger grâce à des restaurants, jouer à des jeux vidéo ou d’agilité ou encore déguster une boisson, en attendant de profiter des sources thermales. Un village dans les bains publics, tout simplement.

20161204_103913064_ios

Après un passage devant le Rainbow Bridge, appelé comme cela à cause des couleurs affichées sur ses murs la nuit tombée, nous sommes passés rapidement devant l’incroyable statue de Gundam, cet incroyable mécha (un robot géant) de 18 mètres de haut qui s’anime durant quelques minutes quand la nuit tombe. Malheureusement, la statue est déplacée dès le printemps prochain de sa place actuelle à Odaiba vers une destination toujours inconnue. Dommage pour les amateurs du genre… Pour les autres, je vous conseille d’aller découvrir le centre commercial tout proche, à Odaiba, dans lequel vous pourrez découvrir des magasins sur Hello Kitty et d’autres personnages animés tout mignons qui font la saveur du Japon.

20161204_102620849_ios

Pour conclure une nouvelle journée riche en émotions, la famille japonaise nous a emmenés dans un restaurant typique de poissons et de fruits de mer et nous avons été servis en curiosités culinaires. Du cerveau de crabe chauffé et servi dans un crabe entier, des huîtres chaudes,  un pot-au-feu japonais avec coquillages et autres poissons pêchés le matin-même… Bref, moi qui ne raffole pas forcément de ce type de cuisine, j’ai été servi. Je ne pense pas que je regoûterai de sitôt de tels plats mais il fallait tenter l’expérience. Pour la découverte. Et puis, si nous n’étions pas vraiment rassasiés, nous pouvions toujours aller dans un des (très) nombreux magasins de proximité ouverts 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Ces magasins (7 Eleven, Lawson, FamilyMart, Sunkus…), qu’on peut trouver quasiment tous les 100 mètres dans les grandes villes du Japon et qu’on appelle « Combini« , propose tout ce qu’il faut pour se faire rapidement à manger. On trouve même… des verres de vin à l’unité, ou encore du saké par centaines. Profitez et buvez en tous, car ces sakés sont bien moins rudes que ce qu’on peut goûter en Europe. Ces « combini » ne sont toutefois pas des épiceries du coin. Ce sont juste des mini-supermarchés, dans lesquels vous pouvez même faire réchauffer vos plats, pour ne pas perdre une minute avant le travail par exemple.

Le lendemain, grâce au superbe guide illustré que la famille japonaise nous a offerts, présentant les meilleurs endroits de Tokyo dans un style typiquement japonais, nous avons découvert le centre de la capitale avec les environs du Palais impérial. Une balade sympathique au soleil, mais aussi très longue. Il faut prendre son temps pour parcourir l’ensemble des jardins et les contours du palais. Nous nous sommes plutôt dirigés vers la gare de Tokyo pour y découvrir la superbe architecture de la station, et profiter des quelques magasins à l’intérieur. Notamment le Pokémon Store ! Un endroit fou pour les fans, avec tout ce qui se fait de mieux concernant en produits dérivés sur les fameux personnages de Game Freak et Nintendo. Des peluches, des cartouches, des tasses, des coussins,… Tout, je vous dis ! Nous avons également découvert un magasin Pocky, permettant de goûter des chips au goût surprenant (chocolat, chantilly…) ou des biscuits aux patates douces, au chocolat, à la fraise, au matcha… Le choix est impressionnant.

Mais après ces trois journées, il était déjà temps de partir vers Kyoto pour la suite de notre voyage. Avant d’arriver à la capitale culturelle du Japon, nous allons encore faire un petit tour à Tokyo, car il y a de nombreuuuuuses choses à voir.

À lundi pour de nouvelles aventures à Tokyo !

> À suivre : les endroits à ne pas manquer à Tokyo (2) <

Publicités

4 réflexions sur “Découvrir le Japon en 10 étapes – #3 : les endroits à ne pas manquer à Tokyo (1)

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s