Découvrir le Japon en dix étapes – #8 : se restaurer au Japon

Au fil de notre voyage entre Tokyo, Kyoto, Osaka, Hiroshima et… Tokyo,  nous avons eu évidemment l’occasion de découvrir le patrimoine culinaire du Japon, bien plus étoffé que les sushis et nouilles que vous pouvez retrouver dans tout restaurant japonais dans nos pays occidentaux. Vous pouvez d’ailleurs le voir au fil des vidéos YouTube qui cartonnent autour du Japon : les habitants de l’île peuvent acheter des produits pour le moins curieux afin de se restaurer, allant du Kit Kat au saké aux chips à l’huître. Des aliments… différents, dirons-nous. Pour éviter les clichés, je vais aujourd’hui vous évoquer les quelques restaurants et autres aliments qui m’ont convaincu que le Japon est un pays parfait pour se restaurer.

Les tempuras

Les Japonais adorent la friture. Certes pour faire des frites (plutôt de type « allumettes », comme dans les fast-foods), mais également pour frire légumes et poissons par dizaines. C’est ainsi qu’à Osaka, nous avons dégusté ces fritures particulières dans un restaurant qui ne réalise que des tempuras. Il nous a d’ailleurs fallu attendre une bonne vingtaine de minutes à l’entrée avant de pouvoir rentrer dans cet établissement réputé, situé dans une galerie commerciale près de la station Umeda. Le restaurant Tempura Makino propose ainsi un large choix pour vous faire découvrir des saveurs typiquement japonaises. Outre les habituels tempuras de crevettes, d’aubergines ou encore de poissons, vous pouvez également goûter à des tempuras de poulet (bien plus délicieux que des nuggets simples), de potiron, de racine de lotus, de patate douce, de pieuvre, ou encore… d’œuf.

Je vous conseille d’aller voir la composition de ces tempuras, notamment celui réalisé avec un œuf poché. C’est un véritable ouvrage technique, tout est réalisé avec précision, sans rester trop longtemps dans la friture. C’est fabuleux à regarder et à déguster.

Le curry japonais

Contrairement au curry indien traditionnel, le curry japonais se veut bien plus doux et ne correspond pas à nos standards d’épices. Vous pouvez ainsi le déguster avec du riz (le kareraisu), avec des nouilles (le kare-udon) ou dans un pain fourré (le kare-pan). Nous n’avons goûté que le plat de curry avec du riz, dans un petit établissement qui ne payait pas de mine dans le quartier de Tsuruhashi, à Osaka. Pour seulement 650 yens (près de 6 €), nous avons ainsi dégusté un large de bol de riz avec du curry, avec soit du poulet, soit du bœuf, et une bonne bière en prime. De quoi être bien rassasié en fin de soirée, après une journée de visites dans la ville, sans toutefois avoir de fortes épices en bouche…

La viande de bœuf

Même s’ils vivent sur une île, les Japonais ne mangent pas que du poisson, loin de là. Ils adorent également la bonne viande de bœuf, et regorge de spécialités bovines incroyables, comme le bœuf de Kobe (le plus connu à travers le monde) ou celui de Wagyu.

Comme évoqué plus tôt dans notre billet sur Osaka, Ava m’a invité dans un superbe restaurant de viandes, dans le centre d’Osaka. Dans le quartier de Dotonbori, elle avait réservé une table au Matsusakagyu Yakiniku M, où nous avons été installé dans une petite pièce, rien qu’à nous deux, avec juste la table et un grill devant nous. Après avoir commandé un plat de diverses viandes de leur cru, nous avons ainsi pu griller notre viande nous-même grâce à un morceau de graisse de bœuf. Et clairement, quel délice ! Le bœuf de Wagyu est savoureux, les autres viandes sont tendres à souhait, et avec la sauce soja, cela renforce les saveurs.

Malheureusement pour le porte-feuille, un tel repas a un coût, et il vous faut compter au moins autour de 220 € pour deux personnes si vous souhaitez profiter d’un plat de dégustation digne d’intérêt. Vous aurez même l’occasion d’y déguster des sushis au bœuf et autres spécialités étonnantes autour de la viande bovine.

Les Momiji Manju

Sur l’île de Miyajima, près d’Hiroshima, quasiment tous les magasins de souvenirs au bord de la mer proposent des petits gâteaux à l’érable nommés Momiji Manju. Et je ne peux que vous conseiller d’en acheter un pour goûter ce dessert typique du sud du Japon. Ces petits cakes fourrés sont parfumés au sirop d’érable et fourrés habituellement avec de la pâte de haricots rouges, mais pas seulement. Vous pourrez facilement trouver des cakes fourrés au thé vert, au chocolat, au fromage frais… On trouve même des gâteaux chauds avec cette pâte de haricots rouges, particulièrement savoureux. Je vous déconseille toutefois de prendre des boîtes de ces cakes si vous restez encore près d’une semaine au Japon. Ce sont des produits frais, parfois réalisés à la minute, et ils ne risquent pas de tenir le voyage.

img_2261

Les curiosités culinaires

Évidemment, je ne pouvais pas passer à côté des produits étonnants découverts tout au long de ces deux semaines, que ce soit dans les konbini ou les lieux touristiques que nous avons visités. À commencer par les boissons : du Fanta à la poire, pas forcément horrible mais au goût particulièrement sucré (no sh…); de la soupe au maïs à déguster chaude à la sortie d’un des très nombreux distributeurs disponibles à chaque coin de rue; du thé vert sans sucre, bien différent du thé froid que nous dégustons en Belgique; du Fanta au melon, parce qu’il est normal de varier les goûts et les couleurs…

Concernant les aliments, outre les popcorns aux goûts surprenants des parcs d’attraction Disneyland, je vous conseille également d’acheter les biscuits en forme de koala au goût de fraise, qui embaumeront votre appartement de fraise chimique pendant les 24 prochaines heures; les boules de riz colorées et parfumées à la fraise, à la vanille et au thé vert que vous pouvez trouver sur de nombreux sites touristiques de Kyoto et d’Osaka; les glaces d’Häagen-Dazs au fromage frais et autres parfums sucrés (fruits rouges, caramel…); les chips de la marque Calbee avec… du chocolat et de la chantilly, que vous pouvez goûter dans la galerie commerciale de la gare de Tokyo… Bref, vous aurez de quoi surprendre vos papilles.

À vendredi pour la suite de nos aventures au Japon !

> À suivre : qu’acheter au Japon ? <

Publicités

Une réflexion sur “Découvrir le Japon en dix étapes – #8 : se restaurer au Japon

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s